Le barbecue l'hiver : une idée meilleure qu'il n'y paraît

- Catégories : Actualités

Les mois de décembre à février nous réservent parfois quelques journées ensoleillées agrémentés de température relativement douce pour la saison. Face à ces petits événements météorologiques, les propriétaires de barbecue se prennent à rêver de leurs grillades préférées… Une idée à concrétiser ou à freiner ?

Pourquoi organiser un barbecue en hiver ?

Retrouver l’ambiance de l'été, se réchauffer près du foyer… Que peut-on attendre d’un barbecue en hiver ? 

Laisser ses sens replonger en été l'espace d’un après-midi

Le goût, l’odorat, l'ouïe… Plusieurs de vos sens sont sollicités lors d’un barbecue. Ces ancrages émotionnels, solidement rattachés à la belle saison, devraient vous faire replonger instantanément dans les souvenirs de l’été. La mémoire olfactive est particulièrement puissante et tous les convives pourront profiter de cette immersion avant même d’avoir goûté aux grillades. En bonus, pour ceux qui s'affairent à la préparation, le bruit distinctif du foyer crépitant ne manquera pas de rendre d’autant plus réelle cette réminiscence estivale. 

Le barbecue en hiver est-il une bonne solution pour se réchauffer ?

Ne comptez pas passer l'après-midi en bermuda ! Votre barbecue hivernal n’aura pas plus d’effet qu’un feu de camp. À savoir une source de chaleur des plus appréciables, mais qui ne dispense pas de s'habiller chaudement. Il convient de rester prudent, en gardant à l’esprit que le niveau de chaleur ressenti localement peut être trompeur et qu’il n’empêche pas d’attraper froid.

Comment réussir son barbecue en hiver ?

Où positionner son barbecue, quand l’organiser et dans quelles conditions recevoir ses invités ? Voici quelques-unes des questions à se poser avant de se lancer.

Choisir le bon emplacement

Pour le bien du foyer et des personnes qui l’alimentent, mieux vaut sélectionner un emplacement à l'abri du vent. Les rafales hivernales pourraient bien mettre à mal les performances du barbecue : températures aléatoires, cuisson plus lente et mal maîtrisée… Le succès de la préparation pourrait bien être compromis, sans compter l'inconfort pour les cuisiniers. 

Rester flexible sur la date

Si rien ne s’oppose a priori à la tenue d’un barbecue en hiver, certaines circonstances sont à éviter. Comme en été, assurez-vous de pouvoir repousser votre journée barbecue en cas de pluie, ou de vents violents. Surveillez également l'évolution des températures. Visez un après-midi avec des températures positives et idéalement situées autour des 10 °C. 

Recevoir en extérieur ?

Si les températures sont particulièrement clémentes, vous pouvez tout à fait envisager de recevoir à l’extérieur, en prenant quelques précautions. Comme l'équipement de cuisson, l'espace de réception doit être l’abri du vent et de la pluie. Prévoyez des plaids ou des fausses fourrures de type peau de mouton, pour réchauffer l’ambiance.

Adapter le menu à la saison

Accompagnez vos grillades, vos côtelettes et vos brochettes de légumes de saison : pommes de terre, carottes, choux, poireaux, salsifis… Et pour épater la galerie, faites appel à des légumes moins communs, comme le topinambour, les cardons ou encore les panais. Pensez également à revisiter vos crudités préférées en les passant au barbecue. Le succès est garanti avec des légumes souvent consommés crus, comme la betterave, qui gagnent encore en saveur après un passage sur la grille.

Les fromages sont eux aussi de la partie. Le camembert, le chèvre et le reblochon ou encore le traditionnel fromage à raclette peuvent également passer par la case barbecue, avant de se retrouver sur du pain ou des pommes de terre. Attention toutefois, pas question de poser les produits laitiers tels quels sur la grille, ceux-ci doivent préalablement être enveloppés dans du papier approprié.

Quelques précautions pour préparer son barbecue en hiver

Quelques précautions simples permettent de sécuriser la cuisson et de mettre toutes les chances de son côté pour un barbecue maîtrisé, même en hiver. 

Garder ses distances

Si la chaleur du foyer donne envie de s'en rapprocher par temps froid, mieux vaut garder ses distances. Ou, en tout cas, respecter les mêmes précautions qu'en été. La multiplicité des couches de vêtements, ajoutées aux gants, modifie quelque peu la perception de la chaleur. Les utilisateurs pourraient être davantage tentés de s’approcher trop près du feu et ressentir dans une moindre mesure les signaux d’alarme. 

Utiliser les bons équipements

Pour se tenir à une distance raisonnable du foyer, rien de mieux que les ustensiles spécial barbecue. Généralement longs et pensés pour résister à la chaleur des flammes, les pinceaux et les spatules à manche longs permettent de rester suffisamment éloignés du feu.

Enfiler des vêtements appropriés

Évitez les vêtements trop amples et les écharpes tombantes. Restez emmitouflé, mais en veillant à ne pas laisser de tissu à la merci des flammes. Un bonnet, un bon manteau, une écharpe bien enroulée et des gants spécial barbecue feront l’affaire.  

Prévoir un éclairage extérieur

La nuit tombe vite en hiver ! Souvenez-vous de vos barbecues d’été ou la fin de journée est si vite arrivée qu’à 17h passé vous êtes encore attablés. À cette même heure en janvier, la luminosité commence à tanguer. Pour y remédier, prévoyez une source d'éclairage adapté à l’extérieur. La flamme du foyer vous offrira un peu de lumière, mais pas suffisamment et pas de manière continue.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire